Cédric Jubillar : comment il justifie ses insultes à l'encontre de sa femme Delphine

·1 min de lecture

Des arguments qui ont laissé les juges pantoises. Le 15 octobre 2021, Cédric Jubillar, soupçonné d'avoir tué son épouse Delphine dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 à Cagnac-les-Mines, était convoqué pour la première fois par deux juges d'instruction à Toulouse. Le papa de Louis et Elyah, qui a perdu la garde de ses enfants lors de son incarcération le 18 juin, a dû répondre à une série de questions concernant son épouse, leur divorce en cours de négociation ou encore l'homme qui partageait secrètement la vie de Delphine depuis quelques mois. Sans vergogne, Cédric Jubillar a affirmé que sa femme ne jouait plus son rôle de mère, et qu'elle avait plusieurs amants à son actif. Il a même tenté de justifier les nombreuses insultes balancées à son épouse, qui ne cessait de s'en plaindre à ses amies.

D'après les informations dévoilées par Le Parisien le 14 novembre 2021, les deux juges d'instruction toulousaines ont confronté le suspect à "plusieurs témoignages faisant état des violences verbales et psychologiques" qu'il exerçait sur son épouse. Des témoignages que le principal intéressé ne semble pas comprendre : "Je ne sais pas, peut-être que l’humour que moi je possède n’est pas le leur, du coup ils le prenaient pour du rabaissement", s'est-il défendu. Et d'ajouter : "Moi, quand moi je dis les choses, je ne tourne pas autour du pot."

Au sujet des insultes qui pouvaient fuser à l'encontre de son épouse, là encore, le père de famille a une explication : "Je n’ai pas un langage soutenu (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles