Cédric Jubillar : sa nouvelle compagne clame son innocence

·1 min de lecture

L'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar dans le Tarn, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, à Cagnac-les-Mines, connaît de nouveaux rebondissements. Après six mois d'investigation, les gendarmes ont interpellé son mari, Cédric Jubillar le mercredi 16 juin 2021. Cédric Jubillar a été mis en examen pour "homicide volontaire sur conjoint", a affirmé le procureur de la République de Toulouse, lors d'une conférence de presse diffusée vendredi 18 juin 2021, sur BFMTV. Ce dernier a expliqué que l'enquête avait réussi à déterminer que Delphine Jubillar n'avait pu quitter son domicile volontairement. Ayant peur du noir, il est intrigant que la jeune femme n'ait pas allumé la lampe torche de son téléphone portable, et qu'elle soit partie sans le chargeur de cet appareil. Les battues effectuées aux alentours du domicile des Jubillar avec des "hélicoptères, des drones, des radars, des sondes" n'ont malheureusement rien donné. Enfin, la thèse du suicide n'a pas non plus été retenue. Le procureur a rappelé qu'elle aimait ses enfants, son métier et "avait le projet de quitter le domicile et de s'installer avec un autre homme".

Lors de son audition, Cédric Jubillar a d'abord gardé sa toute première version selon laquelle il ne savait pas que son épouse fréquentait un autre homme. "Confronté à ces éléments, M. Jubillar nous expliquera d'abord que cette séparation n'était pas conflictuelle (...) Il ignorait que son épouse voulait le quitter pour un autre homme (...) Ces déclarations (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles