Cédric Jubillar : pourquoi il n’a pas pu déplacer le corps de Delphine d'après son avocat

Dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre 2020, Delphine Jubillar a mystérieusement disparu de son domicile à Cagnac-les-Mines, où elle vivait avec ses deux enfants et son mari, Cédric Jubillar. C'est lui qui a prévenu les gendarmes de sa disparition. Mais très vite, il a été considéré comme le principal suspect dans cette affaire, après avoir livré des versions contradictoires sur les faits présumés. Le vendredi 18 juin 2021, il a été mis en examen pour meurtre par conjoint et placé en détention provisoire à la maison d'arrêt de Seysses "dans le cadre d'un mandat de dépôt criminel de 12 mois" qui arrive à terme, comme l'a indiqué Le Parisien mercredi 8 juin 2022. Jeudi 9 juin 2022, "un juge des libertés et de la détention (JLD) examine à Toulouse (Haute-Garonne) la question de la prolongation de ce mandat pour six mois supplémentaires", ont continué nos confrères. Cédric Jubillar va-t-il rester en prison ? Me Alexandre Martin, l'un de ses trois avocats, s'est confié en exclusivité au Parisien, lui qui plaidera jeudi 9 juin 2022 pour la libération sous contrôle judiciaire de son client, près d'un an après son incarcération. Un entretien mené par Ronan Folgoas, auteur du livre Le Mystère Jubillar, enquête au cœur d’une disparition et avec qui Femme Actuelle avait échangé le jeudi 17 mars 2022.

Retour sur toutes les dates clés de l'affaire Jubillar en images dans notre diaporama

Tout d'abord, Me Alexandre Martin a donné les "alternatives à la détention provisoire" qu'il (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles