Cédric Jubillar en prison : son avocat fait appel de son placement en détention provisoire

·1 min de lecture

Vendredi 18 juin 2021, après avoir passé 48 heures en garde à vue, Cédric Jubillar a été conduit devant un juge. A l’issue de cet entretien, le mari de Delphine Jubillar – disparue six mois plus tôt, dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020 – a été mis en examen pour “meurtre aggravé”, soit homicide volontaire sur conjoint. Bien que le corps de son épouse n’ait jamais été retrouvé, plusieurs éléments ont permis aux enquêteurs de déterminer “la responsabilité potentielle” de cet artisan plaquiste de 33 ans dans l’affaire. Quelques heures plus tard, Cédric Jubillar était placé en détention provisoire et transféré à la maison d’arrêt de Seysses, à une centaine de kilomètres de Cagnac-les-Mines. Voilà donc quatre jours que le père de famille dort à l’isolement en prison. Mais comme il l’a indiqué dans un entretien accordé à nos confrères de Ouest-France, mardi 22 juin, son avocat a décidé de faire appel de cette décision. Dans les prochains jours, maître Jean-Baptiste Alary va donc demander à la justice de revoir sa copie concernant le placement en détention provisoire de son client.

“Nous serons cinq avocats au total. Cela permettra de mieux garantir les droits de la défense car, contrairement à ce que nous avions demandé, mon client a été placé en détention à la maison d’arrêt de Seysses et non celle d’Albi. Ce qui rend la communication entre nous plus difficile. Cela aussi participe à mettre la pression sur mon client. Sans compter que cela nuit au maintien des liens familiaux”, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles