Cédric Jubillar : cette rumeur sur son ancien codétenu démentie par la justice

Delphine Jubillar a disparu dans la nuit du mardi 15 au mercredi 16 décembre 2020 à son domicile de Cagnac-les-Mines, dans le Tarn. Depuis, elle est introuvable. Son mari, Cédric Jubillar, a rapidement été dans le collimateur des gendarmes après avoir donné plusieurs versions contradictoires sur la nuit des faits. Vendredi 18 juin 2021, il a été mis en examen et placé en détention à la maison d'arrêt de Seysses, en Haute-Garonne. C'est là qu'il a fait la connaissance de Marco, un Corse de 37 ans en prison pour menaces de mort sur des surveillants. Entre août et septembre 2021, les deux hommes ont échangé par cellules interposées. Le 15 décembre 2021, interrogé par les enquêteurs, Marco a confié avoir obtenu des aveux de la part du peintre plaquiste. Il lui aurait dit avoir "vrillé" après avoir découvert Delphine Jubillar en train d'envoyer des messages à son amant. Une version contredite par Me Emmanuelle Franck, l'une des avocates de Cédric Jubillar, jeudi 12 mai 2022. "Il n'a jamais indiqué avoir vrillé", a-t-elle dit à la sortie de la confrontation opposant son client à Marco, comme l'a rapporté La Dépêche.

>>> Retour sur toutes les dates clés de l'affaire Jubillar en images dans notre diaporama

Une rumeur a laissé entendre que Marco aurait fait ces confidences pour pouvoir bénéficier d'une sortie de prison anticipée. Dans un communiqué envoyé à la presse et relayé par La Dépêche samedi 14 mai 2022, le parquet de Toulouse a réagi, affirmant que "non", l'ancien voisin de cellule (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles