Le célèbre avocat et ancien ministre Georges Kiejman est mort

© CEDRIC PERRIN / BESTIMAGE

L’avocat pénaliste Georges Kiejman, ancien ministre de la Justice sous le président François Mitterrand, est mort ce mardi 9 mai à l’âge de 90 ans.

Une nouvelle qui bouleverse la sphère politique comme la sphère judiciaire française. Le célèbre avocat pénaliste Georges Kiejman, également ministre de la Justice de François Mitterrand au début des années 90, est décédé, ce mardi 9 mai, à l’âge de 90 ans, selon les journaux « Le Monde » et « Libération ».

>> Lire aussi : « Georges Kiejman, l'avocat "monument" »

Quand on lui demandait comment il allait ces derniers mois, rapporte « Le Monde », l’ancien ministre de la Justice de François Mitterrand répondait invariablement cette même phrase : « Comme un homme qui va mourir. » La mort était devenue une nouvelle compagne pour celui qui, depuis 2019, souffrait d’importants problèmes cardiaques. Depuis un certain temps, il ne se rendait plus au sein de son cabinet d’avocats situé sur le boulevard Saint-Germain à Paris, expliquant qu’il « faisait semblant de suivre les affaires de loin ».

L’avocat des milieux culturels

Issu d’une famille de juifs polonais, Georges Kiejman est toujours resté profondément marqué par la mort de son père qui a été assassiné au camp d’extermination d’Auschwitz en 1943. De ce drame originel, il tire une combattivité hors du commun qui le pousseront à gravir jusqu’aux plus hauts sommets de l’État. Le jeune avocat prêtera serment après la guerre en 1953 avant de progressivement gagner en notoriété dans les années 1960.  Très influent dans les cercles...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi