Céline Dion : ce bouleversant hommage à sa maman décédée, pour son anniversaire

Presque quatre ans jour pour jour après avoir perdu son mari René Angélil, Céline Dion a dû faire face à un nouveau décès : celui de sa maman Thérèse, le 17 janvier 2020. Si les causes de sa mort n’ont pas été explicitement dévoilées, le Journal de Montréal rapporte que sa fille aînée Claudette Dion avait annoncé qu’elle était “vieillissante [et] avait développé des troubles de mémoire, ainsi que des problèmes d'audition et d'acuité visuelle.” Une épreuve très difficile à surmonter pour Céline Dion, qui avait d’ailleurs attendu cinq semaines pour organiser les obsèques de sa mère. La célèbre chanteuse lui avait rendu un tendre hommage le soir-même, en lui dédiant son spectacle à Miami. Et vendredi 20 mars, elle a tenu à réitérer son hommage. En ce jour si particulier, qui aurait dû célébrer le 93e anniversaire de Thérèse Dion, l’interprète de My heart will go on s’est emparée d’Instagram pour diffuser un message à ses 4,2 millions d’abonnés.

Céline Dion réunie avec toute sa famille

“Chère maman, nous pensons tous beaucoup à toi. Spécialement aujourd’hui, le jour de ton anniversaire”, écrit la diva en légende d’un cliché de sa mère, lunettes de soleil et verre à la main. Les pensées de Céline Dion sont également allées vers son père, Adhémar, mort le 30 novembre 2003. “Je sais que tu es avec papa et que vous veillez sur nous. Vous nous manquez beaucoup et nous vous aimons profondément”, a écrit la star désormais orpheline. “Bonne fête maman ! On t’aime, Céline et toute la famille xx… ‘Voilà !...’", a-t-elle conclu. Alors que les fans se rassurent, Céline Dion n’aura certainement aucun mal à trouver une épaule sur laquelle pleurer la mort de son "héroïne". En effet, si toute sa famille est bel et bien réunie, ce ne sont pas les épaules qui manqueront : Thérèse Dion avait quatorze enfants, trente-deux petits-enfants et quarante-huit arrière-petits-enfants !

La chanteuse canadienne avait par ailleurs, la veille, donné de ses nouvelles à ses abonnés inquiets en cette pleine

(...) Cliquez ici pour voir la suite