Cépages corses : l'île de beauté, un trésor de minéralité

Il ne représente qu’1 % de notre production nationale. Le vignoble corse est l’œuvre d’hommes et de femmes passionnés qui ont su perpétuer leurs cépages, leurs terroirs et leur art de vivre. Dépaysement garanti !

La Corse est une île-montagne dont les sommets culminent à plus de 2 000 mètres d’altitude. Malgré l’ensoleillement (le plus important de France), ses vins produits au milieu du maquis sont pleins de fraîcheur, limpides et cristallins… Jusqu’à la fin des années 1990, on les considérait avec mépris. Nos grands-mères, certes, avaient toujours au frais une bouteille de muscat-du-capcorse, vin doux et délicat au parfum d’agrumes, dont elles se délectaient en cachette… Mais, aux yeux de la plupart des sommeliers, le vignoble corse relevait du folklore. Le premier vigneron à l’avoir sorti de l’anonymat fut Christian Imbert, du domaine de Torraccia près de Porto-Vecchio. Il fut suivi par d’autres pionniers: Antoine Arena et Yves Leccia à Patrimonio, Pierre Acquaviva à Zilia, Yves Canarelli à Figari.

Les vignes de Sartène qui surplombent le golfe de Propriano font partie des plus anciennes de l’île.
Les vignes de Sartène qui surplombent le golfe de Propriano font partie des plus anciennes de l’île.

Les vignes de Sartène qui surplombent le golfe de Propriano font partie des plus anciennes de l’île. © Magali Cancel

Depuis une vingtaine d’années, cet antique vignoble, créé par les Grecs et les Romains il y a deux mille cinq cents ans, se révèle être le plus passionnant qui(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles