«C'était exceptionnel» : Arthur Jugnot raconte la seule fois où il a joué avec son père

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
© Europe 1
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Ils partagent le même nom, le même métier de comédien, mais ils n'ont pas partagé la scène. Sauf une fois, où un incroyable concours de circonstances a réuni le fils Arthur Jugnot et le père Gérard Jugnot sur les planches le temps d'une représentation. Le résultat d'un hasard total que raconte Arthur Jugnot samedi sur Europe 1 au micro d'Isabelle Morizet, à l'occasion de son invitation dans l'émission Il n'y a pas qu'une vie dans la vie .

>> Retrouvez les émissions d'Isabelle Morizet tous les week-ends de 13h à 14h sur Europe 1 ainsi qu’en podcast et en replay ici

La réunion artistique a eu lieu alors qu'Arthur Jugnot devait, la même journée, jouer au festival d'Avignon à 16h le spectacle "Magiciens, tout est écrit", et dans un festival à côté de Fréjus à 21h la pièce de Feydeau "Chat en poche", avec Valérie Mairesse et Gérard Rinaldi. "À 15h30, le producteur m'appelle pour me dire que Gérard Rinaldi a eu un malaise et qu'il ne pourra pas assurer la représentation du soir même. Il y avait deux mille personnes qui avaient déjà acheté leurs billets. C'était il y a 15 ans, impossible de les prévenir", se souvient le comédien.

"Le seul comédien que je connaisse qui soit au chômage, c'est Monsieur Gérard Jugnot"

"Le producteur, catastrophé, me dit qu'il sait que je suis à Avignon, et qu'il faut je regarde si dans les gens un peu connus qui serait d'accord venir et qui lirait le texte sur scène", poursuit-il. "On regarde sur Internet qui aurait déjà joué ce rôle ou cette p...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles