«C'était un immense comédien» : le réalisateur Philippe Labro dresse le portrait de Jean-Louis Trintignant

© Andre Soupart / Photo12 via AFP

Lelouch, Chéreau, Haneke... il a travaillé avec les plus grands réalisateurs: figure majeure du cinéma et du théâtre français, l'acteur aux 120 films, Jean-Louis Trintignant s'est éteint vendredi à l'âge de 91 ans. L'acteur de "Et Dieu... créa la femme" et "Amour", que l'on disait gravement malade, est "mort paisiblement, de vieillesse, ce matin, chez lui, dans le Gard, entouré de ses proches", ont indiqué son épouse et de la famille dans un communiqué adressé à l'AFP.

Philippe Labro, réalisateur, a dirigé l'acteur sur le film "Sans mobile apparent". Interrogé par Europe 1, le réalisateur garde de Jean-Louis Trintignant "un souvenir d'admiration et de respect". "Il a donné une interprétation sublime et grâce à ça "Sans mobile apparent" a plutôt bien vieilli. C'est grâce à lui parce qu'il a transcendé le personnage. C'était un immense comédien", poursuit-il.

 

>> LIRE AUSSI - ARCHIVES - Le cinéma, le théâtre, sa fille Marie... Quand Jean-Louis Trintignant se confiait à Europe 1

"Il se donnait totalement au rôle"

Selon le réalisateur, l'acteur n'était "jamais mauvais" même en ayant joué dans une centaine de films. "Même dans les films moyens, Trintignant, il est toujours crédible. Il est toujours au-delà de ce qu'on attend de lui", a-t-il déclaré au micro d'Europe 1. D'après lui, l'acteur doit son charisme à "sa voix sublime qui sait très bien jouer, à la fois le grave ou parfois le léger". Pour l'artiste, Jean-Louis Trintignant "interprète tous les rôles qu'on lui prop...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles