Anne-Laure Bonnet "en larmes" après une séance photo sexiste : la journaliste sportive raconte

·1 min de lecture

Marie Portolano entend faire bouger les lignes du journalisme sportif. Celle qui a officié depuis 2014 sur la chaîne Canal Plus se lance dans une toute nouvelle aventure sur M6. Mais avant de quitter les équipes qui l'ont accompagnée pendant tant d'années notamment sur le plateau du Canal Football Club, Marie Portolano a réalisé un film dcoumentaire sur son métier de journaliste sportive sur le petit écran. Un documentaire intitulé Je ne suis pas une salope. Je suis journaliste, au cours duquel elle interroge nombre de ses consoeurs sur les coulisses d'un métier difficile. La journaliste ne cache pas avoir fait les frais de remarques sexistes hors plateau mais aussi à l'antenne. Le statut de femme à la télévision et plus particulièrement lorsqu'il s'agit de parler de sport, étant encore soumis à de nombreuses contraintes misogynes et archaïques.

Anne-Laure Bonnet, elle aussi passée par Canal Plus, mais aussi BeIN Sports, est l'une des journalistes qui a accepté de témoigner. La journaliste spécialisée en football et en Formule 1 a vécu de nombreux moments difficiles, dûs à son genre. Invitée de l'émission C à vous, lundi 22 mars 2021, elle s'est remémorée la fois où un de ses supérieurs lui a demandé de perdre du poids pour afficher une silhouette plus svelte lorsqu'elle commente les événements liés à la Formule 1. Une remarque insupportable à laquelle elle a opposé ses compétences, notamment le fait de parler cinq langues, un atout notable pour interviewer les différentes stars (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite