Et si c’était un burn-out ? Ce test permet d’évaluer votre niveau d’épuisement au travail

·2 min de lecture

Encore tabou, le « burn-out » concernerait pourtant un Français sur quatre selon l’OMS. Pour savoir si vous êtes concerné.e par ce syndrome d’épuisement professionnel et éviter d’arriver à un point de non-retour, un questionnaire en ligne a été créé.

Sortir de votre lit pour vous rendre au travail vous semble chaque jour plus difficile ? Vous avez l’impression que votre vie professionnelle a pris le pas sur votre vie personnelle ? Vous vous sentez émotionnellement épuisé.e à la fin de la journée ? Ce sont peut-être les signes d’un « burn-out » ou syndrome d’épuisement professionnel. Pour vous aider à faire le point sur votre situation, Christina Maslach, psychologue américaine spécialiste de l’épuisement et du stress au travail, a mis au point le Maslach Burnout Inventory (MBI), un test de 22 questions à réaliser en quelques minutes seulement.  

Un signal d'alarme à prendre au sérieux

Axé sur trois thèmes (l’épuisement émotionnel, la dépersonnalisation et l’accomplissement au travail), le questionnaire est notamment présenté en France par l’INRS, l’Institut national de recherche et de sécurité, pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles, comme l’un des outils d’évaluation des risques psychosociaux. Le score obtenu permet en effet de se questionner sur son épanouissement personnel et professionnel au sein de son entreprise et d’établir s’il est temps (ou non) de lever de pied. « Si les résultats sont mauvais, cela ne signifie pas que le problème vient de la personne. C’est ce à quoi elle réagit, explique sa créatrice à la BBC. Ces scores doivent être utilisés comme des signaux...

Lire la suite sur Femina.fr

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia sur le burn out : "Très peu de médecins savent soigner cette maladie moderne" :

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles