• Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

“C’était débile” : les gros regrets de David Pujadas sur le 11 septembre

·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Mercredi 8 septembre 2021, David Pujadas et Elise Lucet étaient les invités de Yann Barthès dans Quotidien pour une soirée consacrée au 11 septembre 2001. Le journaliste, aux commandes de l'édition spéciale de France 2 à l'époque, a révélé son plus grand regret.

20 ans que le monde a basculé. Le 11 septembre 2001, deux avions s'écrasent dans les tours du World Trade Center, en plein centre de Manhattan, tandis qu'un autre percute le Pentagone, siège du pouvoir militaire américain à Washington. Al-Qaïda et son chef Oussama Bel Laden viennent de frapper les Etats-Unis en plein cœur, et les chaînes de télévision du monde entier diffusent les images du World Trade Center en flammes, qui finira par s'effondrer dans un immense nuage de fumée. En France, les plus grandes chaînes cassent leur antenne pour suivre les événements en direct, et les journalistes découvrent presque en même temps que le reste du monde ce qu'il se passe à New York. Sur France 2, c'est David Pujadas qui prend l'antenne sur les coups de 15h pour informer ses téléspectateurs. 

Bientôt 20 ans jour pour jour après cette journée noire, le journaliste était l'invité de Yann Barthès dans Quotidien, aux côtés d'Elise Lucet qui avait pris l'antenne sur France 3, pour une soirée consacrée au 11 septembre. Celui qui officie désormais sur LCI après son éviction de France Télévisions en 2017 n'a pas échappé à une question de l'animateur sur ses propos polémiques : une séquence avait été diffusée le montrant en train de lancer "Waouh, génial" en découvrant les images du World Trade Center et avant de prendre lui même l'antenne. 

Des paroles que le journaliste regrette toujours, comme il l'a expliqué sur le plateau de TMC : "On a bien fait de me le reprocher, franchement c'était débile" (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ce contenu pourrait également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles