“C’était gênant” : Estelle Lefébure se confie sur sa relation avec David Hallyday

Ils étaient l’un des couples les plus médiatisés en France. Un an seulement après leur première rencontre sur un plateau de télévision, Estelle Lefébure et David Hallyday se jurent fidelité le 15 septembre 1995. De cette union, naissent Ilona (24 ans) et Emma (22 ans). S’ils filent le parfait amour, le mannequin a du mal avec la surmédiatisation de son couple.

"Ça fait plaisir et en même temps, quelques fois, c'est très gênant. Dans sa vie privée, on a envie d'avoir un jardin secret”, a-t-elle confié à Nikos devant les caméras de 50 Minutes inside (TF1), ce samedi 30 novembre. Le manque d’intimité se fait alors pesant pour la belle blonde. “Et ça, c'est très très dur. Il y a eu des photos volées, des moments intimes…. J'essayais d'être le mieux possible, de faire bien mon travail... Et puis voilà, après, on ne m'embête plus ! Et non, ça ne marche pas comme ça”.

Ilona et Emma ont "parfois souffert" de cette notoriété

Alors que ses filles ont-elles aussi décidé de se lancer dans une carrière artistique, la mère de famille explique : “Entre leur père et moi, elles sont bien protégées”. Elle continue : “Ce qui est important, c'est d'avoir une vraie communication avec nos enfants. On dit ce que l'on pense, après, elles en font ce qu'elles veulent. (...) En tout cas, on est fier. Et c'est important aussi. Et elles le savent". Pourtant, pour les deux jeunes femmes, la notoriété de leurs célèbres parents n’a pas toujours été facile à gérer. “Elles en ont parfois souffert, notamment à l'école. En tout cas, on est fier. Et c'est important aussi. Et elles le savent”.

Divorcée du fils de Johnny Hallyday, Estelle Lefébure assure dans les colonnes de Paris Match être restée très proche de son ex-époux : “Nous sommes très liés avec David. Il n'y a jamais eu de mésentente entre nous". Quant au clan Hallyday, elle le décrit comme une "dynastie" dont elle est toujours "fière". Et ce, malgré les nombreuses polémiques autour de l’héritage de regretté ancien beau-père.

A lire aussi : Estelle

(...) Cliquez ici pour voir la suite