"C’est dans ma culture" : le cadre d'un hôpital en Seine-et-Marne condamné pour agressions sexuelles

Christophe Clovis / Bestimage

Entre décembre 2016 et juillet 2020, un homme âgé de 56 ans s’est montré odieux avec certains de ses collègues, puisque trois d’entre eux l’ont accusé de harcèlement moral mais aussi sexuel. En effet, comme l’a rapporté Le Parisien, mardi 8 novembre, Christophe, cet ancien responsable du service informatique du centre hospitalier du sud Seine-et-Marne, basé à Montereau-Fault-Yonne est poursuivi par une ancienne agente pour agression sexuelle et harcèlement sexuel et moral, ainsi que par deux autres anciens collègues, un homme et une femme, qui l’ont accusé de harcèlement moral. Si la première a rapporté avoir subi des attouchements et des remarques déplacées allant jusqu’à "être sifflée, insultée et déclassée", les deux autres ont affirmé avoir été victime "d’humiliations gratuites", poussant la femme à une tentative de suicide, évitée de justesse. Christophe avait finalement été licencié en août 2022.

Après avoir contesté les accusations d’agressions sexuelles, l’ancien cadre "a été condamné à 18 mois de prison dont dix mois avec sursis probatoire pendant deux ans, avec obligation d’indemniser ses victimes et interdiction d’entrer en contact avec elles", a rapporté Le Parisien, qui a également ajouté que "les huit mois restants seront aménagés sous bracelet électronique". De plus, le tribunal a "prononcé son inéligibilité pendant cinq ans, et son inscription au Fijais", qui n’est autre que le Fichier judiciaire automatisé des auteurs d’infractions sexuelles ou violentes. Si, "les (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite