« C’est encore terrible aujourd’hui » : la patineuse Sarah Abitbol révèle avoir été violée par son entraîneur à 15 ans

Margot Ruyter

L’ex-championne de patinage artistique français Sarah Abitbol accuse dans un livre intitulé « Un si long silence » son ex-entraîneur Gilles Beyer de viol. Des faits qui se seraient déroulés entre 1990 et 1992, alors qu’elle était encore mineure.

« C’était un cauchemar. » C’est par ces mots que Sarah Abitbol a confié au micro de « France Inter » ce jeudi comment elle été violée par son ex-entraîneur. Elle publie d’ailleurs son témoignage aujourd’hui dans un livre intitulé « Un si long silence » (Plon). L’ex-patineuse artistique a décidé de se confier pour briser l’omerta sur les agressions sexuelles dans le sport de haut niveau. Mercredi 29 janvier, au lendemain d’une enquête du magazine « L’Équipe » sur les violences sexuelles dans le milieu du patinage artistique français, Sarah Abitbol a également pris la parole dans une enquête de « L’Obs  ». L’ex-championne de 44 ans accuse de viols son ancien entraîneur Gilles Beyer. Tout aurait commencé alors que Sarah Abitbol n’avait que 15 ans. La championne de patinage artistique en couple, médaillée dix fois championne de France de 1994 à 2003 et médaille de bronze aux championnats du monde en 2000, a révélé des années de calvaire au micro de « France Inter » ce matin.

Une adolescence sacrifiée 

« J’étais une jeune fille pleine d’ambitions dans le patinage (…) et ce qu’il a fait au plus profond de mon corps, c’est terrible et c’est encore terrible aujourd’hui », rapporte « France Info ».  Dans son livre « Un si long silence », Sarah Abitbol s’adresse à son agresseur présumé, l’entraîneur Gilles Beyer, qu’elle qualifie de « Monsieur O ». « À 15 ans, j’ai dormi en dehors de chez...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi