“C’est insultant” : la sœur de Richard Berry le défend et s’en prend à Marilou et Coline

·2 min de lecture

Depuis le 2 février 2021, date à laquelle l’affaire a été révélée au grand jour par nos confrères du Point, les accusations d’inceste contre Richard Berry font la Une de tous les médias. Sa fille aînée, Coline, a porté plainte contre lui et son ex-femme Jeane Manson pour des faits de viols, d’agressions sexuelles et de corruption de mineur. Et depuis ces terribles révélations, les membres de la famille prennent tour à tour la parole dans le but de défendre un camp. La victime présumée a ainsi reçu le soutien de sa mère, Catherine Hiegel, de sa cousine, Marilou Berry, et de sa tante, Josiane Balasko ; tandis que d’autres ont préféré se ranger du côté de l’acteur, notamment sa femme Pascale Louange et sa deuxième fille, Joséphine. Sa co-accusée Jeane Manson dément formellement les accusations portées contre eux deux, tout comme sa fille Shirel. Mathieu Petit a quant à lui fait part de “ses doutes monstrueux” sur les dires de son ex-femme, Coline Berry.

Lundi 15 février 2021, Marie Berry est sortie du silence pour la première fois. La sœur de Richard Berry, de dix-huit mois sa cadette, s’est exprimée dans les colonnes du Parisien. Et il ne faut pas longtemps pour comprendre quel camp sera le sien dans cette affaire. Au cours de cette interview, Marie Berry s’est confiée sur sa relation avec sa nièce, dont elle était autrefois “très proche” et qu’elle considérait “un peu comme [sa] fille”. Malgré cela, elle ne croit pas à son récit. En effet, elle a rapidement réfuté les accusations de Coline Berry : “Ma nièce a déjà par le passé énoncé des vérités qui n’en étaient pas, ou à moitié. [...] Je lui ai dit que ses mensonges allaient finir par tuer son père. Je lui ai dit d’arrêter de mentir. Elle semblait convaincue de ce qu’elle disait. Lorsque je lui ai demandé pourquoi elle faisait cela, elle m’a répondu qu’il était temps que la honte change de camp”, a-t-elle déclaré à nos confrères. De plus, Marie Berry estime que Coline aurait “terriblement souffert de l’absence de son (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite