"C’est moi l’animateur !" : Bruno Guillon recadre un candidat qui tente de prendre sa place

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Olivier a-t-il voulu être calife à la place du calife ? Jeudi 23 septembre 2021, Bruno Guillon a retrouvé cinq nouveaux candidats dans Chacun son tour, l'émission qui remplace Les Z'amours sur France 2 depuis le 23 août. Après l'apparition remarquée de Virginie, qui a profité de l'émission pour lancer un appel à l'homme de sa vie, l'animateur télé a reçu Olivier, venu challenger la brillante Fanny. Cependant, Bruno Guillon a rapidement froncé les sourcils lorsque ce dernier a tenté de prendre sa place... En effet, alors que l'animateur de France 2 venait de poser une question à Fanny sur la particularité d'une célèbre top model américaine, Olivier a dupé le public en faisant un geste bien précis.

"Quelle top model des années 1990 était célèbre pour son grain de beauté au-dessus de la lèvre ?", demande Bruno Guillon. Après quelques secondes de réflexion, Fanny répond : "Claudia Schiffer". Pensant que sa camarade de jeu avait répondu juste, Olivier a commencé à applaudir en lançant un : "Oui !" Malheureusement, ce n'était pas la bonne réponse. Agacé par cette réaction, Bruno Guillon a remis son invité à sa place : "Alors déjà Olivier, c'est moi l'animateur. Voilà, et moi je n'ai pas fait oui." Olivier, mal à l'aise, a tenté de se défendre : "Oui mais ça me faisait plaisir, je pensais que c'était juste !", a répondu le candidat. Il s'agissait évidemment de Cindy Crawford.

À cette occasion, Bruno Guillon a dévoilé une petite anecdote autour du signe particulier de la top model américaine (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles