« C’est long de se reconstruire » : Sara Forestier se confie sur les violences conjugales

Margot Ruyter

L’actrice a révélé, lundi 9 mars, avoir été victime de violences conjugales de la part d’un ex-compagnon.

« Il se trouve qu’au moment où j’ai lu ce scénario, j’étais avec un garçon qui m’a frappée et le personnage vit les mêmes choses », a témoigné Sara Forestier. À l’affiche du film « Filles de joie » – sur trois femmes prostituées françaises qui font le trajet pour la Belgique tous les jours – la comédienne a révélé son passé de victime de violences conjugales. Invitée de l’émission « C à vous », lundi 9 mars, l’actrice de 33 ans a dévoilé que, comme son personnage, elle a été victime de violences conjugales, rapporte « Ouest-France ».

« À ce moment-là, j’étais avec un garçon qui m’a frappé. »#SaraForestier explique pourquoi elle a immédiatement accepté le rôle d'Axelle dans le film #FillesdeJoie et témoigne des violences et l'emprise dont elle a été victime #CàVous pic.twitter.com/JeRBk2A8Hk

— C à vous (@cavousf5) March 9, 2020

L’actrice qualifie les violences conjugales de « choses pas forcément dicibles » et pointe du doigt le phénomène d’emprise que subissent nombre de victimes. « Le sujet de l’ emprise est un sujet extrêmement complexe et qui est compliqué à expliquer avec des mots. Ce n’est pas quelque chose qui est caricatural, avec une femme prostrée qui serait sidérée. Ce n’est pas que ça », indique Sara Forestier. 

Un long processus de reconstruction 

« C’est long de se reconstruire », a évoqué l’actrice. Au-delà du temps nécessaire pour reconnaître son statut de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi