Le cœur des fumeurs “plus gros et plus faible”, selon une nouvelle étude

Le tabagisme est particulièrement toxique pour le système cardiovasculaire, on le sait. En France, 25 % des décès liés au tabagisme sont des décès cardiovasculaires (18.000 sur 73.000), d’après la Fédération française de cardiologie. Parmi les effets délétères, fumer réduit la quantité d’oxygène dans le sang, provoquant essoufflement et altération du fonctionnement des muscles.

Alors le cœur des fumeurs est-il directement impacté par la fumée ? Oui, répondent des chercheurs danois dans une nouvelle étude présentée au congrès de la société européenne de cardiologie, qui se tient actuellement à Barcelone. L’organe lui-même subit les conséquences de la consommation de ces produits chimiques nocifs et cela se voit même par échographie.

Ainsi, le cœur des fumeurs est plus gros, plus faible et plus lourd que celui d’une personne saine.

"Notre étude montre que le tabagisme entraîne un cœur plus épais et plus faible. Cela signifie que les fumeurs ont un plus petit volume de sang dans la chambre cardiaque gauche et moins de puissance pour le pomper vers le reste du corps. Plus vous fumez, plus votre fonction cardiaque se dégrade", explique le Dre Eva Holt, de l'hôpital Herlev et Gentofte, à Copenhague.

Pour arriver à cette conclusion, son équipe a analysé les données de près de 3.900 personnes âgées en moyenne de 56 ans, sans antécédent de pathologies cardiaques. Chacun devait estimer sa consommation de tabac au cours de la vie. On trouvait donc dans le groupe aussi bien des fumeurs réguliers, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite