Ça commence aujourd'hui - "Quelle inconscience !", "Encore des jeunes qui ne connaissent pas la contraception" : le témoignage de cette jeune maman choque les internautes

·5 min de lecture
Le témoignage d'Anaëlle dans
Le témoignage d'Anaëlle dans "Ça commence aujourd'hui" a suscité de vifs commentaires sur Twitter. (Capture d'écran France 2)

Ce mardi 26 avril, Faustine Bollaert et les équipes de "Ça commence aujourd'hui" ont proposé un numéro inédit de l'émission intitulé "15 ans... et parents !", diffusé sur France 2. Parmi les invités du jour, une jeune femme a suscité de nombreux commentaires sur Twitter. Il s'agit d'Anaëlle, 18 ans, maman de deux petites filles. Tombée enceinte pour la première fois à 15 ans, la jeune femme explique avoir vécu deux grossesses "surprises". Son rapport à la contraception a particulièrement surpris les internautes.

Ce mardi après-midi, les téléspectateurs de France 2 et les habitués de "Ça commence aujourd'hui" ont eu droit à un début d'émission très animé ! Entourée de nombreux enfants, Faustine Bollaert a inauguré un nouveau numéro consacré à la parentalité. Anaëlle, Victoria et Lily-Rose avaient 15, 16 et 17 ans lorsqu'elles sont tombées enceintes. Bébé surprise pour certaines, grossesse désirée et même planifiée pour d'autres, à l'âge où leurs camarades passent leur bac, les invitées du jour se retrouvent aujourd'hui à la tête d'une petite famille. De véritables mères-ados qui ont assumé leur choix malgré les difficultés, les jugements et les doutes de leur entourage. Aujourd'hui en plateau, elles ont partagé avec beaucoup d'amour et de patience ce qui constitue leur quotidien très rythmé !

Anaëlle est à 18 ans la maman de deux enfants : Naomi, 2 ans et Birdy, 6 mois. La jeune femme est tombée enceinte pour la première fois alors qu'elle était en classe de seconde. D'emblée, Faustine Bollaert a demandé à la jeune maman quelles réactions suscite son histoire : "Beaucoup de gens sont choqués, beaucoup de gens pensaient que je n'allais pas y arriver et que c'était trop dur pour moi, que j'allais rater ma vie... beaucoup de jugements aussi" confie Anaëlle. Elle explique également que le fait d'avoir deux filles nées de deux pères différents lui donne "une image négative". Dans le reportage qui lui est consacré, on apprend qu'Anaëlle était très jeune lorsque ses parents se sont séparés. Adolescente, la jeune fille a souffert de ne pas trouver sa place au sein des deux foyers respectifs. Au fond d'elle, Anaëlle rêve de fonder un jour une grande famille. C'est auprès de son petit ami de l'époque qu'elle se projette avec cette idée en tête. Alors âgée de 15 ans, la jeune adolescente tombe enceinte accidentellement. Le couple apprend la nouvelle avec beaucoup d'appréhension. "Vous preniez la pilule ?" lui demande l'animatrice. "Oui mais avec beaucoup d'oublis" lui répond-elle. Plus tard dans son témoignage, Anaëlle explique avoir vécu la fin du conte de fées après son premier accouchement, lorsqu'il lui a fallu s'occuper de son bébé, de ses cours, de son quotidien... Pleine de doutes, la jeune femme a mis ses études entre parenthèses, s'est séparée de son compagnon et a demandé à sa maman, vivant en Suisse, de s'occuper de sa fille alors âgée de 7 mois.

VIDEO - Découvrez la Minute de Faustine Bollaert

"Irresponsable et dangereux !"

De retour en Suisse, Anaëlle a repris sa vie en main et a retrouvé sa fille. Elle rencontre alors celui qui deviendra son compagnon actuel. Au bout de deux semaines de relation, elle se retrouve enceinte une nouvelle fois sans le savoir : "Les mois passent, je ne me doute de rien et puis je prenais la pilule à ce moment-là" explique-t-elle. "Sans oubli ?" l'interrompt Faustine Bollaert. "Un petit peu d'oubli je pense !" lui répond la jeune maman. Anaëlle explique n'avoir pas voulu garder l'enfant après avoir appris la nouvelle. Mais au moment de voir son échographie, elle décide finalement d'abandonner l'idée d'avorter. Aujourd'hui, la jeune femme et son compagnon se consacrent pleinement à leurs enfants. Anaëlle ne cache pas ses difficultés financières et doit passer son bac cette année. "Si c'était à refaire ?" lui demandait Faustine Bollaert en début d'émission. "J'attendrais d'avoir mon bac" lui répondait Anaëlle.

Le témoignage de la jeune femme et ce que l'on pourrait qualifier de "légèreté" quant à sa contraception a suscité de vives réactions sur Twitter.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles