Que cache l'étrange come-back féministe du corset ?

C'est un retour de hype qui a de quoi étonner : la mode semble être au corset. Oui, comme dans Les chroniques de Bridgerton, ou Les liaisons dangereuses. Ce vêtement des plus étouffants est notamment réapproprié par les jeunes générations, féminines et féministes. Bien des célébrités l'arborent comme un costume classieux et stylé.

Ce fut notamment le cas lors du dernier Met Gala, qui prit place au Metropolitan Museum of Art ce 2 mai 2022 et dont le thème était "Gilded Glamour and White Tie", renvoyant à l'Âge d'or américain de la fin du 19e siècle. Nombreuses furent les stars à afficher leur corset revisité, de Billie Eilish à Gigi Hadid en passant par Precious Lee. De quoi intriguer leurs millions de fans. Un nouveau souffle pour un vêtement qui, pourtant, le comprime. Les séries historiques estampillées Netflix et les vidéos TikTok dédiés au buste ne font qu'alimenter cette tendance.

Mais comment expliquer ce désarçonnant retour ?

Une réappropriation ambivalente

Le succès des Chroniques de Bridgerton, et surtout le retentissement de ses personnages féminins, l'explique en partie. Tout comme celui de la série HBO The Gilded Age (du créateur de Downtown Abbey, Julian Fellowes). D'autant plus que, de séries en films, la popularité des fictions en costumes ne s'est jamais été démentie - les diverses adaptations de Jane Austen et Emily Brontë le démontrent volontiers, transpositions par ailleurs...

Lire la suite


À lire aussi

"RBG" : qui se cache derrière l'icône féministe américaine ?
Pieuvres, révolution et féminisme : 6 romans à rattraper cet été
8 idées reçues sur le féminisme qu'il est (enfin) temps de déconstruire

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles