Que se cache-t-il derrière la colère ?

La colère n'est ni un trouble ni une pathologie psychique, il s'agit d'un sentiment. Un sentiment puissant et très difficile à contrôler. Elle a été décrite par Charles Darwin en 1872 comme une des six émotions primaires, parmi la joie, la tristesse, la peur, le dégoût et la surprise. Par l'action des codes sociaux et culturels, on apprend à contrôler sa colère.

Qu'est-ce que la colère ?

Johanna Rozenblum : La colère n'existe pas en tant que pathologie psychique, elle ne se diagnostique pas comme telle. Il s'agit bien d'une émotion qui s'exprime de façon plus ou moins intense et plus ou moins adaptée. Elle est toujours à comprendre au regard de la situation vécue par l'individu. Néanmoins, si la colère est envahissante au point de devenir un handicap dans les interactions sociales, au travail, entre amis, en famille, alors la colère peut être comprise comme la manifestation d'un autre trouble ou comme un symptôme.

La colère a-t-elle une fonction ? Laquelle ?

Toutes les émotions ont un sens, elles sont là pour nous éclairer et nous permettre de nous adapter ou chercher des solutions. La colère est un cri d’alarme qui signale, le plus souvent, un sentiment d’injustice ou le fait de ne pas se sentir entendu.

La colère peut-elle être un mécanisme visant à masquer une émotion que l'on juge honteuse ?

Si c’est le cas, elle manifeste encore une fois un inconfort concernant cette fois-ci notre propre agissement. Il faut alors pouvoir et oser comprendre (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Méditation : 9 idées reçues à balayer avant de se lancer
La France patrie du "no bra", surtout chez les jeunes femmes
Pourquoi rire est (absolument) indispensable ? Voici ses 9 bienfaits pour la santé
DME : le top des livres pour débuter la diversification alimentaire
Pourquoi prenons-nous de mauvaises décisions lorsque nous sommes fatigués ?