Camille Cottin souhaite déménager à l'étranger, "J'adorerais retravailler aux Etats-Unis"

·1 min de lecture

Camille Cottin a de nombreux rêves qu’elle souhaiterait réaliser. Actrice incontournable dans le cinéma français, elle ne cache pas ses envies de quitter le pays selon Madame Figaro. Version Femina vous explique tout dans cet article !

Camille Cottin rêve de voyager et d’étendre sa carrière à l’international. Prochainement, elle sera à l’affiche du film Stillwater, un thriller dans lequel elle joue aux côtés de Matt Damon. Elle est aussi mise en avant dans le film House of Gucci avec Lady Gaga et Adam Driver. Ses multiples expériences lui donnent envie de poursuivre et d’élargir sa carrière à l’étranger. C’est dans une interview exclusive au magazine Madame Figaro que la star française se confie sur ses envies de quitter la France.

"J'ai deux enfants et je serais heureuse de leur offrir l'opportunité de grandir un temps à l'étranger" avoue Camille Cottin ce vendredi 27 août. "C'est merveilleux de pouvoir changer de décor et de culture, comme je l'ai fait adolescente en Angleterre." Camille Cottin a vécu à Londres pendant 5 ans dans sa jeunesse. Une époque de vie qui l’a beaucoup marqué. "Mon conjoint adore voyager et comme il est architecte, il peut construire des maisons partout" précise l'actrice.

La comédienne aimerait partir aux USA, le pays de tout les possibles. "J'adorerais retravailler aux Etats-Unis, mais j'ai conscience qu'ils n'ont pas besoin de moi : ils ont quelques talents à domicile !" Elle ajoute : "Si je ne suis qu'une passade, j'en aurais tiré le meilleur." Elle a même des idées avec qui elle souhaiterait tourner. "Si Pedro Almodovar nous lit... Ou Sebastian Lelio. Je parle espagnol, au cas où..." Nous croisons les doigts pour elle...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles