“Un camion de plein front” : Gérard Lenorman raconte l’accident dramatique qui l’a immobilisé pendant une année

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Un souvenir gravé dans la chair. Il y a de nombreuses années, Gérard Lenorman a échappé de peu à la mort après un accident de la route très violent. A l'époque, le chanteur en herbe est frappé de plein fouet par un camion qui le renverse. De cet accident, il ressort brisé en mille morceaux. Souffrant de multiples fractures et blessures, l'artiste considère que sans cet accident il n'aurait jamais osé devenir le chanteur qu'il rêvait d'être. Alors que Gérard Lenorman avait écrit sa toute première chanson à l'âge de douze ans, c'est cet accident qui va lui redonner goût à l'écriture. Il y puisera la force de monter sur scène pour aller au devant de son destin. "Il a fallu un accident de la route, un coup du sort pour qu'enfin vous soyez libéré. Une année immobilisé pour que vous écriviez les suivantes (chansons, ndlr)", a annoncé Anne-Elisabeth Lemoine sur le plateau de C à vous, mercredi 29 septembre 2021. Gérard Lenorman confirme : "Un accident, prendre un camion de plein front, c'est le début de ma vie. Ma vie a commencé après cet accident".

A l'époque pourtant, Gérard Lenorman a peu d'espoir. Les hôpitaux ne désemplissent pas. "Ce qui est exceptionnel c'est que j'étais dans un endroit, à côté de Montluçon. Tous les hôpitaux étaient plein et il y a un professeur qui avait une clinique privée. J'ai eu cette chance qu'il accepte de me recevoir. J'étais en bouillie, en bout de morceaux", a-t-il raconté avec franchise. Le chanteur connu notamment pour son titre Les matins d'hiver (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles