La campagne pour les brassières Adidas a été censurée et c'est fort dommage

Pour la sortie de ses brassières au maintien garanti révolutionnaire, Adidas avait choisi de célébrer les poitrines dans leur diversité. Des images de seins de différentes tailles et formes, à l'image de la pluralité des corps, circulaient donc sur les réseaux sociaux, fortes d'une certaine viralité. 25 paires, exactement. Libérateur pour beaucoup. Mais visiblement, les réactions enthousiastes n'ont pas fait l'unanimité.

Après avoir reçu 24 plaintes affirmant qu'elles objectifiaient les femmes en les "sexualisant et en les réduisant à des parties du corps", l'Advertising Standards Authority (ASA), l'Arcom britannique, a décidé de bannir la campagne purement et simplement.

Une décision contestée, d'autant que l'argument évoqué par l'organisme est davantage axé sur le problème qu'il y aurait à exposer le corps féminin tout court, qu'il ne prend position contre une objectification quelconque. Le communiqué explique ainsi que, comme les pubs "contenaient de la nudité explicite, [l'Asa a] considéré qu'elles devaient être soigneusement ciblées pour éviter d'offenser les personnes qui les regardaient."

Débattre plutôt que d'effacer

"Une publicité qui offrait une représentation des femmes de toutes formes et de toutes tailles était extrêmement rafraîchissante à voir et son interdiction ultérieure ne fait que montrer davantage la façon dont les femmes continuent d'être censurées, et elle ne fait que jeter de l'huile sur le feu de notre...

Lire la suite


À lire aussi

Des seins nus pour des brassières Adidas : audacieux ou problématique ?
Pieuvres, révolution et féminisme : 6 romans à rattraper cet été
Cette pub expliquait comment utiliser un tampon : elle a été censurée

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles