La campagne glaçante d’Urgence Homophobie pour dénoncer les actes homophobes et transphobes

Ophélie Daguin

À l’occasion de la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie, le 17 mai, l’association Urgence Homophobie a dévoilé une campagne de prévention bouleversante.

Leur histoire, c’est notre histoire”. Dimanche 17 mai avait lieu la Journée mondiale contre l’homophobie et la transphobie. L’association Urgence Homophobie a souhaité marquer le coup en partageant sa nouvelle campagne de sensibilisation. Avec cette vidéo, longue de 90 secondes, l’organisme tire la sonnette d’alarme en dénonçant les actes et les traitements dont les personnes LGBTQI+ (lesbiennes, gays, bisexuelles, transgenres, queers, intersexes et assimilés) sont quotidiennement victimes, à travers le monde. “Dans des dizaines de pays, être une personne LGBT est encore un crime. Certaines meurent. Beaucoup souffrent. Nous ne pouvons fermer les yeux. Ici, en France, les personnes homosexuelles, lesbiennes, bisexuelles, transgenres, intersexe sont encore trop souvent victimes de la haine”, peut-on lire dans le communiqué de l’association. Alors, pour dénoncer ces agissements 24 personnalités ont accepté de donner de leur voix pour soutenir la campagne. On retrouve ainsi : Hoshi, Pomme, Simon Porte Jacquemus, Dave, Catherine Lara, Tristan Lopin, Alex Ramires, Alexandre Wetter, entre autres, mais aussi Daphné Bürki, l’une des marraines d’Urgence Homophobie avec l’actrice Camille Cottin. Tous se succèdent, face caméra, pour énoncer des faits glaçants.

Réalisée par Benoît Pétré, la campagne veut “alerter chacune et chacun, droit dans les yeux, sur ces horreurs qui brisent tant de vies”. On apprend ainsi que “en 2017, en (...)

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

À lire aussi