Comment canaliser sa colère contre son enfant ?

·1 min de lecture

Au quotidien, de nombreuses situations peuvent provoquer chez les parents une colère qui n’est pas toujours facile à maîtriser. Si des cris et des disputes éclatent et que vous n’avez pas réussi à rester calme, inutile de vous vouloir.

Lorsqu’un enfant résiste à l’autorité parentale, il n’est pas rare que la colère éclate. "Crier donne l’illusion d’être maître du jeu… et on ne peut pas rester zen en toutes circonstances, les parents parfaits n’existent pas ! Ce type de gestion d’un conflit provient souvent de la propre histoire du parent, de sa sensibilité, de sa manière de gérer ses émotions", souligne Nathalie Uzan psychothérapeute.

D’abord, il est primordial de ne pas culpabiliser. Ensuite, il faut attendre d’analyser son attitude à froid et pas sur le moment. Et se poser les bonnes questions. Qu’est ce qui a provoqué cette perte de contrôle ? Est-ce que vous avez-vous-même dû faire face à des crises de colère de la part d’autrui dans votre enfance ? Si ces questions ne sont pas réglées, il est probable que le problème persiste.

Toutefois, il faut garder à l’esprit que l’autorité fait partie de l’éducation. Certes, si on est en permanence dans la répression arbitraire sans explication, ce n’est pas la bonne solution. Mais poser des limites est essentiel car ne pas en mettre, c’est générer de grosses angoisses pour un enfant. Sans règles de vie, il va se sentir seul face à ses pulsions. "Aujourd’hui, (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Harcèlement scolaire : le repérer pour mieux agir
PMA et Covid-19 : comment la crise sanitaire a complexifié des parcours déjà chaotiques
Vaccin covid et femmes enceintes : pourquoi ne sont-elles pas prioritaires ?
Post-partum : "Quand on est mère, on a droit à une émotion unique, le bonheur"
La tocophobie ou la peur d'accoucher