Cancer du col de l'utérus : quels sont les symptômes ?

Istock/Ivan-balvan

On recense chaque année 3 000 nouveaux cas de cancers de l’utérus chez la femme, entraînant 1 000 décès, précise Santé publique France. Ce cancer est provoqué par une infection par le HPV (Human Papillomavirus) transmise sexuellement. D’où l’importance du dépistage par frottis, de la vaccination contre le HPV et d’un suivi gynécologique régulier. Les femmes doivent aussi avoir une bonne connaissance des symptômes, pour les reconnaître.

Le col de l’utérus correspond à la partie basse de l’utérus, au niveau de sa jonction avec le vagin. On distingue l’exocol, qui est la partie du col de l’utérus côté vagin, de l’endocol qui est la partie du col de l’utérus côté corps de l’utérus. Le cancer du col de l’utérus désigne alors une tumeur maligne qui se forme à partir des cellules de la muqueuse du col de l’utérus. Il existe à ce titre deux types de cancers du col de l’utérus. D’une part, les carcinomes épidermoïdes (85 % des cas), qui concernent les cellules de la couche superficielle de la muqueuse utérine au niveau de l’exocol. Et d’autre part, les adénocarcinomes (15 % des cas), qui se développent au niveau de l’épithélium de l’endocol. Il s’agit d’un cancer au développement lent, qui met entre dix et quinze ans à se développer, et reste asymptomatique bien souvent au départ. En cause, une infection sexuellement transmissible par papillomavirus humain (HPV). Selon la Haute Autorité de santé, le pic d’incidence du cancer du col de l’utérus est à 40 ans, tandis que son pic de mortalité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite