Cancer et déconfinement : reprise des examens et soins interrompus

Comme le rappelle l’InCA, « dans le contexte épidémique, la réorganisation des filières en cancérologie a nécessité (…) une limitation des soins non urgents, le report de chirurgies ou encore d’examens notamment dans les régions les plus sévèrement touchées par le virus. L’évolution favorable de l’épidémie et le déconfinement permettent la reprise des soins interrompus. »

Ainsi, en tenant compte de la situation territoriale de chacun (certaines régions étant encore dans le rouge), l’activité en cancérologie va pouvoir reprendre. Un exemple, celui du dépistage. Les invitations aux dépistages organisés des cancers (du sein, colorectal et cancer du col de l’utérus) ont été suspendues temporairement pendant la période de confinement.

Les courriers d’invitation et de relance devraient ainsi être effectifs au plus tard le 15 juin 2020. « La reprise des activités de dépistage sera graduellement programmée en s’adressant en priorité aux personnes considérées comme prioritaires », note ainsi l’InCA. N’oublions pas en outre que le dépistage est tributaire de nombreux éléments. Comme le redémarrage des centres d’imagerie médicale pour le cancer du sein…