Cancer : cette découverte permettrait de ralentir le développement des tumeurs

MCLA-158. Tel est le nom d’une découverte prometteuse qui pourrait bien freiner la croissance des tumeurs cancéreuses. C’est ce que révèle une étude menée par un consortium international dirigé par l'Institut de recherche en biomédecine de Barcelone (Espagne) et la société de biotechnologie Merus.

Ces travaux, publiés dans la revue Nature Cancer, mettent en lumière l’action d’un anticorps, baptisé MCLA-158 ou Petosemtamab, qui empêcherait l'apparition de métastases et ralentirait la croissance des tumeurs primaires.

Dans un communiqué, les scientifiques rappellent que les anticorps sont produits naturellement par l’organisme et ont pour rôle de reconnaître les agents infectieux ou les cellules altérées afin qu’ils puissent être éliminés par les lymphocytes.

L’anticorps MCLA-158 agit sur deux protéines, l'EGFR et le LGR5, qui favorisent la croissance des tumeurs cancéreuses. Il les dégrade et bloque ainsi le développement des cellules responsables de cancers tels que le cancer colorectal, les tumeurs de la tête et du cou, de l'œsophage ou encore de l'estomac. Pour autant, il n’interfère pas avec les cellules saines, indispensables à l’organisme.

Des essais cliniques sont en cours et de nouveaux résultats devraient être publiés prochainement. "Nous avons bon espoir que l'activité antitumorale rapportée dans les données préliminaires sera confirmée", a commenté le Dr Eduard Batlle, auteur principal de l’étude, dans le communiqué.

Si cette découverte est porteuse d'espoir, c'est parce (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles