Cancer, diabète, cécité… On devrait réussir à les guérir d’ici 20 ans

·1 min de lecture

À l’instar de la variole ou de la tuberculose, des maladies qui étaient autrefois des fléaux ont disparu ou sont devenues marginales, jugulées par les innovations scientifiques. En ce début de XXIe siècle, les progrès fulgurants de la médecine devraient permettre dans le futur de soigner des pathologies qui causent aujourd'hui encore de nombreux décès. Explications.

Les améliorations en matière d’oncologie font que l’on réchappe bien davantage aujourd’hui qu’hier des cancers. Ces bonds spectaculaires ne constituent pourtant que les balbutiements d’une révolution qui devrait transformer ces affections susceptibles d’être mortelles en pathologies complètement curables ou, tout du moins, en maladies chroniques, dites de longue durée.

Ce bouleversement s’appuiera d’abord sur une détection ultra-précoce des mutations génétiques prédisposant au cancer ou des marqueurs tumoraux décelables dans le sang, les urines ou certains tissus organiques. Ce dépistage sera suivi du déploiement d’une stratégie de soins adaptée. "L’idée, c’est d’éradiquer le cancer avant qu’il n’entre dans sa phase clinique, lorsque l’on ne recense que quelques cellules cancéreuses, avant qu’elles n’aient eu le temps de devenir trop hétérogènes, de développer des "clones" trop complexes", détaille la Dre Suzette Delaloge, directrice d'Interception, le programme de prévention personnalisée des cancers à l’institut Gustave-Roussy.

Pour mieux diagnostiquer le cancer, on bénéficiera aussi d’une imagerie médicale perfectionnée (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles