Cancer de l’endomètre : ce facteur pourrait augmenter les risques de développer la maladie

·1 min de lecture

Aussi appelé le cancer du corps de l’utérus, le cancer de l’endomètre est une maladie des cellules de l’endomètre, la muqueuse qui tapisse l’intérieur de l’utérus. D’après l’Institut national du cancer (Inca), il touche généralement les femmes après la ménopause et près de 7.275 nouveaux cas ont été recensés en 2012.

Le cancer de l’endomètre est associé à de nombreux facteurs de risque dont l’obésité, qui jouerait un rôle majeur dans le développement de la maladie. C’est ce qu’ont constaté des chercheurs britanniques dans une récente étude publiée le 19 avril dans la revue BMC Medicine. "Cette étude est une première étape intéressante dans la manière dont les analyses génétiques pourraient être utilisées pour découvrir exactement comment l'obésité provoque le cancer, et ce qui peut être fait pour y remédier", a déclaré Emma Hazelwood auteure principale de l'étude, dans un communiqué.

Selon les scientifiques britanniques, avoir un IMC (indice de masse corporel) élevé pourrait à long terme augmenter les risques de développer un cancer de l’endomètre.

Pour parvenir à cette conclusion, les scientifiques ont analysé les échantillons génétiques de près de 120.000 femmes originaires d'Australie, de Belgique, d'Allemagne, de Pologne, de Suède, du Royaume-Uni et des États-Unis. Parmi les participantes, 13.000 d’entre elles avaient déjà un cancer de l’utérus. Ces derniers ont ensuite évalué le rôle de 14 facteurs de risque moléculaire (marqueurs hormonaux, métaboliques et inflammatoires) (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles