Cancer de l'oesophage : ce traitement étonnant pourrait renforcer les effets de la chimiothérapie

En 2018, plus de 5.400 nouveaux cas de cancer de l'oesophage étaient détectés, selon l'Institut National du Cancer. Parmi les différents traitements proposés pour soigner cette maladie, on retrouve la chimiothérapie. Des chercheurs britanniques viennent de découvrir que certains médicaments pourraient en renforcer les effets.

Leurs travaux ont été publiés dans la revue Cell Reports Medicine ce 21 juin. Ils y démontrent que les "inhibiteurs de la PDE5", des médicaments destinés à traiter les troubles de l'érection, pourraient "améliorer l'efficacité de la chimiothérapie standard" administrée pour soigner un cancer de l'oesophage. Pour parvenir à ce constat, ils ont prélevé des échantillons de cellules tumorales chez une dizaine de patients malades.

Dans la plupart des cas, le cancer de l'oesophage est résistant à la chimiothérapie. Les scientifiques ont donc ciblé certaines cellules, appelées les "fibroblastes associés au cancer". Ces dernières jouent un rôle important dans la croissance des tumeurs, et sont essentiellement responsables de la résistance aux traitements. L'administration d'inhibiteurs de la PDE5, associée à de la chimiothérapie, entraîne ainsi une "survie globale plus faible" des tumeurs, en réduisant leur taille.

Les chercheurs mettent en avant un autre avantage de ces médicaments prescrits pour la dysfonction érectile : ils sont bien tolérés par la plupart des patients. Leurs recherches suggèrent que les inhibiteurs de la PDE5 pourraient devenir une potentielle (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles