Cancer de la peau : des chercheurs découvrent une enzyme capable de stopper la croissance d'un mélanome

Une étude menée par l'Institut Sanford Burnham Prebys et publiée le 1er septembre 2022 dans la revue Nature Cell Biology, a révélé la découverte d'une enzyme métabolique capable de "tuer les cellules du mélanome", une fois inhibée, un type de cancer de la peau très agressif. 

"Même s'il ne représente que 10 % des cancers cutanés, le mélanome est à l'origine de la grande majorité des décès dus à ce type de cancer", rappelle le site du Vidal.

Inhiber l'enzyme pour stopper la croissance tumorale

Grâce à leurs recherches, les scientifiques de l'Institut Sanford ont découvert que le mélanome était dépendant, pour se développer dans le corps humain, d’une enzyme, nommée "glutaryl-CoA déshydrogénase". 

En inhibant cette enzyme, une protéine appelée NRF2, qui joue également un rôle clé dans le développement du cancer, développerait des propriétés anti-cancéreuses et parviendrait à tuer le mélanome, en arrêtant la croissance tumorale. 

L’espoir d’un nouveau traitement face au mélanome

Dans un communiqué publié sur le site de l'Institut Sanford Burnham Prebys, le 1er septembre 2022, les chercheurs ont ainsi révélé travailler avec des scientifiques du Conrad Prebys Center for Chemical Genomics pour identifier quels autres inhibiteurs de l'enzyme pouvaient stopper ce type de cancer de la peau, afin de développer un traitement. 

D’après l’Institut national du cancer, le mélanome touchait près de 15 500 personnes en 2018. S’il est détecté précocement - grâce à l’apparition dans 80% des cas d’une tache brune ou noire sur la peau, ou en transformant un grain de beauté déjà existant, le mélanome peut être traité. 

Néanmoins, cette nouvelle étude donne de l’espoir aux patient.es quant à un potentiel traitement, alors que chaque année en France, environ 1600 personnes décèdent de cette maladie, toujours selon les chiffres de l'Institut spécialisé.

Lire aussi :

  • Tabagisme, alcool, malbouffe : un tiers des cancers seraient attribuables à un facteur de risque donné

  • Mélanome : un test sanguin mis au point pour le détecter plus tôt



Plus de "Santé" :