Cancer de la peau : une nouvelle manière de procéder au dépistage plus rapidement

© iStock - svetikd

À l’occasion de la semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau organisé par le SNDV, voici une manière encore peu connue d’accélérer le processus de dépistage face à une suspicion de lésion maligne. Zoom.

En France, chaque année, 80 000 cas de cancers de la peau sont diagnostiqués. Et pourtant, par la prévention et le dépistage, ce cancer – le plus répandu – pourrait régresser. S’il est avant tout primordial de se protéger contre les méfaits du soleil, il est tout aussi important de surveiller sa peau. Si savoir surveiller ses grains de beauté, afin de repérer les lésions malignes à la ressemblance parfois troublante, est une première étape face au dépistage du cancer de la peau, que faire en cas de doute ? Les consultations régulières chez le dermatologue restent le moyen le plus sûr et efficace. Cependant, force est de constater que les délais de rendez-vous s’allongent face à la baisse démographique de spécialistes de la peau en France. Or, nul n’ignore qu’il est crucial d’agir vite afin de limiter les risques et d’augmenter les chances de guérison.

À l’occasion de la semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau organisé par le Syndicat National des Dermatologues-Vénérologues – avec le soutien du ministère de la Santé et de la Prévention ainsi que de l’Institut du Cancer, on revient sur une manière encore peu connue du grand public (bien que créée en 2018) qui permettrait de prioriser les cas suspects. Le Dr Marie-Sophie Gautier, dermatologue co-fondatrice de ce dispositif et membre du SNDV nous en dit plus.

Se faire dépister plus rapidement, c’est possible

Se tourner...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles