Voici comment la pollution de l'air peut déclencher un cancer des poumons chez les non-fumeurs

© EThamPhoto / Science Photo Library - Getty

Le cancer du poumon a touché près de 46 363 personnes en 2018, selon les chiffres de l’Institut Curie. C’est le troisième cancer le plus fréquent et la première cause de mortalité par cancer en France, selon Cancer Environnement. 

Si l’on sait que le tabagisme est surreprésenté dans les cas de cancer du poumon, d’autres facteurs de risque tels que l’exposition au radon, à certaines substances chimiques (amiante, arsenic, chrome …) et à la pollution extérieure sont aussi connues. Cancer Environnement estime qu’en 2015, 4% de l’ensemble des nouveaux cas diagnostiqués de cancer du poumon étaient dus aux particules fines.

Dans leur étude présentée lors du congrès ESMO 2022, qui s’est tenu du 9 au 13 septembre à Paris et relayée par Science Daily, les scientifiques du Francis Crick Institute et de l'University College London ont tenté d’expliciter cette relation entre pollution et cancer du poumon. Ils estiment que les particules fines (PM2,5) déclenchent l'apparition d'un cancer chez les patients non-fumeurs en touchant leurs cellules pulmonaires.

"Nous...


Lire la suite

Plus de "Santé" :