Cancer de la prostate : cette découverte pourrait expliquer les formes agressives de la maladie

Le cancer de la prostate est le plus fréquent chez les hommes. Selon l’Institut National du Cancer, près de 54.000 nouveaux cas sont diagnostiqués en France chaque année. Si les antécédents familiaux peuvent constituer un facteur de risque de développer un cancer de la prostate, des chercheurs de l'université d'East Anglia (Norwich, Angleterre) viennent de découvrir que certaines bactéries étaient également susceptibles d’en être à l’origine.

Leurs travaux ont été publiés sur le site European Urology Oncology le 18 avril dernier. Pour les réaliser, ils ont recueilli des échantillons d’urine et de tissu auprès de 600 patients, atteints ou non d'un cancer. Grâce à la technique du séquençage, cinq bactéries y ont été découvertes. Les scientifiques ont donc voulu savoir si elles pouvaient avoir un lien avec le développement et la propagation du cancer de la prostate.

"Nous avons trouvé plusieurs types de bactéries associés au cancer agressif de la prostate" indique le Dr Rachel Hurst, co-auteure de l'étude. Certains de ces germes n'avaient encore jamais été décelés. "Il semble y avoir un lien clair entre ces bactéries et la façon dont le cancer se comporte" ajoute le Pr Daniel Brewer. Ainsi, les hommes qui présentaient ou une plusieurs de ces bactéries étaient trois fois plus susceptibles de développer un cancer de la prostate à un stade plus avancé. Les chercheurs ont également constaté une "progression plus rapide vers une maladie agressive".

Le rôle de certaines bactéries dans (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles