Cancer du rectum : cet appareil permettrait de guérir sans opération

Le cancer du rectum touche plus de 43.000 personnes par an dans l’Hexagone, selon Santé Publique France. Malgré le fait que ce cancer touche rarement les personnes âgées de moins de 50 ans, il est meurtrier pour 8 personnes sur 10 l’ayant contracté après l'âge de 65 ans.

Un nouveau traitement est donc une grande avancée pour la lutte contre le cancer. En l'occurrence, la découverte faite ici par des chercheurs dans le cadre de l’étude OPERA pourrait guérir 10 % des cancers en France, selon l’un des auteurs.

Présentée le 4 juin dernier au Congrès de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) à Chicago, l’étude OPERA, pilotée par le Centre de Lutte Contre le Cancer Antoine Lacassagne, à Nice, met en lumière la possibilité de soigner un cancer du rectum sans opération. Pour ce faire, il s’agirait de coupler trois séances de radiothérapie de contact et cinq séances de radiothérapie externe.

L’appareil en question permettant la radiothérapie de contact est le Papillon 50, mis au point par Jean Papillon à Lyon dans les années 1970 et utilisé au Centre Lacassagne depuis 20 ans. Il a fait l’objet de l’étude OPERA de 2015 à 2020, spécifiquement pour le cancer du rectum.

Sur les 144 patients traités pour l’étude, 70 ont reçu trois séances de Papillon 50, suivies de cinq séances de radiothérapie externe. Ces patients ont pu conserver un rectum normal dans 80 % des cas alors que les patients n’ayant pas bénéficié des séances de Papillon 50 ont gardé un rectum normal que dans 59 % des (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles