Cancer : il lui reste un an à vivre, cet homme survit grâce à un essai clinique

Un miracle pour la fin de l’année 2022. Au Royaume-Uni, Robert Glynn a appris en 2020 qu’il souffrait d’un cancer des voies billiaires. En France, ce cancer affecte environ 2 000 personnes chaque année. Au moment de l’annonce, les médecins lui apprennent qu’il lui reste environ une année à vivre.

Mais un nouvel essai médical mené par le Christie NHS Foundation Trust à Manchester a tout changé. Ce patient a reçu un médicament d'immunothérapie, approuvé pour une utilisation dans d'autres formes de cancers (comme le poumon et les reins), combiné à une chimiothérapie standard. Actuellement, ce médicament ne peut pas être nommé en raison de la nature expérimentale de l'essai. L'immunothérapie agit en aidant le système immunitaire à reconnaître et à attaquer les cellules cancéreuses.

"L'analyse préalable au traitement de la tumeur de Glynn a montré qu'elle avait un fardeau de mutation élevé (un grand nombre de mutations génétiques dans les cellules), ce qui suggère qu'il pourrait avoir une bonne réponse au traitement. Le traitement, qui est administré par perfusion et aide le propre système immunitaire d'une personne à combattre le cancer, a été associé à une chimiothérapie standard", détaille le Guardian.

Un miracle

Grâce à ce traitement, la tumeur de son foie a diminué de 12 cm à 2,6 cm et celle de sa glande surrénale est passée de 7 cm à 4,1 cm. En conséquence, il a pu réaliser une intervention chirurgicale...

Lire la suite