Cancer du sein triple négatif : le Trodelvy autorisé en France dès le 1er novembre

·1 min de lecture

Chaque année, environ 9000 personnes en France se voient diagnostiquer un cancer du sein triple négatif (TNBC). Peu fréquent (il ne représente "que" 15 % des cancers du sein), ce cancer est plutôt diagnostiqué chez des femmes jeunes : malheureusement, les options thérapeutiques pour le traiter sont rares et souvent peu efficaces.

Bonne nouvelle : ce mardi 5 novembre, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé que le Trodelvy®, un nouveau traitement contre cette forme agressive de cancer, sera autorisé en accès précoce et disponible en France à compter du 1er novembre 2021. Le 2 septembre dernier, la Haute Autorité de Santé (HAS) avait autorisé l'accès précoce à ce médicament qui dispose pas encore d'une autorisation de mise sur le marché (AMM) en France mais était déjà prescrit à environ 600 Françaises souffrant d'un cancer du sein métastatique triple négatif et "en impasse thérapeutique" depuis la fin de l'année 2020.

Un doublement de la survie globale

L’efficacité du Trodelvy (le Sacituzumab govitecan) en terme de non progression de la maladie et de survie globale avait été rapportée dans le cadre de l’étude clinique internationale de phase 3 ASCENT, coordonnée en France par l’Institut Curie. "Avec un doublement de la survie globale, c’est le résultat le plus positif et le plus encourageant depuis de nombreuses années pour les femmes atteintes de cancer du sein triple négatif. Je suis aujourd’hui convaincue que cette nouvelle (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Angine : quels symptômes et traitements ?
Le premier vaccin contre le paludisme autorisé pour les enfants
Ecole : la liste des 68 départements où le masque devient facultatif
Hématomes : pourquoi j'ai toujours des bleus
Octobre rose : Trouver l’énergie créative en la maladie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles