Cancer de la vessie : diagnostic, symptômes, évolution, traitement

En France, le cancer de la vessie concerne chaque année 14,3 personnes sur 100 000 chez les hommes, et 2,4 personnes sur 100 000 chez les femmes, d'après le dossier sur le cancer de la vessie publiée par la Fondation pour la recherche sur le cancer en 2021. Il s'agit d'un cancer urologique qui peut rester asymptomatique, ou provoquer des signes cliniques évocateurs.

Chaque année, près de 12 000 nouveaux cas de cancer de la vessie sont diagnostiqués en France, d'après le dossier sur les points clés des cancers de la vessie publiée par l'Institut national du cancer en 2019. Ce cancer urologique est le 7e plus fréquent dans l'Hexagone, et le 11e à l'échelle mondiale (Cancer Environnement). Le plus souvent, il est décelé aux alentours de 70 ans, et affecte 4 fois plus les hommes que les femmes, d'après le dossier général sur le cancer de la vessie publié par la Fondation contre le cancer en 2022. Le cancer de la vessie se forme à partir des cellules de la paroi de la vessie. Chez 70 à 80 % des patients, il s'agit plus précisément des cellules de la muqueuse de la vessie (épithélium urothélial), et on parle de carcinome urothélial, d'après le guide d'affection de longue durée sur la prise en charge du cancer de la vessie publié par la Haute Autorité de santé en 2010. Lorsque les cellules cancéreuses se limitent à cette muqueuse, la tumeur est dite non infiltrante ou superficielle. Mais dans 20 à 30 % des cas, la tumeur s'infiltre en profondeur dans la paroi, atteignant la couche musculaire, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles