Cancers de la peau : pourquoi ils sont trois fois plus nombreux en Bretagne

© Getty Images/iStockphoto

Le nombre d'heures d'ensoleillement a beau y être inférieur à d'autres régions, "la Bretagne est la région de France qui enregistre le plus grand nombre de cas de cancers de la peau chaque année", l'explique l'Assurance Maladie. Le mélanome, un cancer de la peau qui est lié à une exposition excessive aux rayons UV émis par le soleil, y est ainsi trois fois plus fréquent qu'ailleurs en France : en 2014, 1.305 cas ont été enregistrés. Et en moyenne, le cancer de la peau tue 64 Bretons chaque année.

Comment expliquer ce phénomène ? Plusieurs facteurs sont à considérer. Primo, à cause de l'idée reçue selon laquelle la Bretagne ne serait jamais ensoleillée, les Bretons (comme les vacanciers qui s'y rendent) ont tendance à moins se protéger contre les rayons UV : "Malgré tout ce qu’on dit, la Bretagne a quand même une incidence UV importante", explique Luc Sulimovic, président du Syndicat national des dermato-vénéréologues (SNDV) et interrogé par nos confrères du Parisien. Derrière les nuages, le soleil... et ses rayons nocifs donc.

Deuzio, le phototype Breton (c'est-à-dire : le "type" de peau et son comportement en cas d'exposition au soleil) n'est pas le plus résistant aux rayons UV. "Parmi la population, on a beaucoup de phototype 1. Quand on a une peau, les yeux, une carnation, une couleur de cheveux claire, on est plus à risque génétiquement de développer un cancer", explique Élodie Poullin, directrice de la CPAM des Côtes-d'Armor. Tertio, la Bretagne étant traditionnellement une (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite