Candidose intestinale : causes, symptômes, test, traitement de la mycose digestive

Istock/Marcos Elihu Castillo Ramirez

Les champignons de type Candida sont naturellement présents dans la flore intestinale, mais leur équilibre est parfois précaire. Découvrez les causes, les traitements et les symptômes de la mycose digestive.

La candidose intestinale est un déséquilibre de la flore. Naturellement présents dans les intestins, les champignons de genre Candida peuvent néanmoins se multiplier et provoquer une infection. Dans la majorité des cas, la présence de la levure Candida est régulée par d’autres micro-organismes. La flore intestinale est composée de bonnes bactéries appelées probiotiques. Elles facilitent la digestion et protègent les muqueuses. Une destruction des probiotiques peut laisser place à des levures responsables d’infections fongiques. Le Candida se propage alors dans les intestins, car les défenses naturelles ne parviennent plus à lutter. Certaines causes peuvent être à l’origine de cette prolifération, notamment une consommation excessive de sucres raffinés, ou la prise de médicaments.

Selon l’Institut Pasteur, parmi 200 espèces de Candida recensées, une vingtaine sont responsables d’infections humaines. L’espèce Candida albicans est responsable de 50 % des infections. Les candidoses peuvent non seulement toucher les intestins, mais également la peau et les muqueuses génitales. Les candidoses digestives peuvent affecter l’œsophage, la muqueuse gastro-intestinale, l’anus ou la bouche. Les infections vaginales sont les plus fréquentes, puisqu'elles touchent 75 % des femmes au moins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite