Canicule : dans les 12 départements en vigilance rouge, écoliers et collégiens pourront rester à la maison

© Antoine Gyori/ Corbis via Getty images

Face aux chaleurs extrêmes attendues en France, et notamment dans les douze départements placés en vigilance rouge canicule, l’Éducation nationale a annoncé que les écoliers et collégiens qui le souhaitent pourront rester à la maison.

Le ministère de l’Éducation a annoncé jeudi 15 juin que les écoliers et collégiens des 12 départements placés en vigilance rouge canicule pourront rester chez, même si l’accueil dans les établissements restera assuré. « Dans ces départements, du fait des températures très élevées, les parents qui le souhaitent et qui sont en mesure de le faire pourront garder leurs enfants à domicile et ne pas les envoyer à l’école ou au collège demain vendredi », a détaillé le ministère par communiqué. « Les écoles et établissements maintiennent l’accueil des élèves », est-il cependant précisé, sous réserve « d’éventuelles décisions de fermeture prises par les autorités préfectorales ».

Douze départements en alerte rouge

La rue de Grenelle a cependant précisé que « seules les activités physiques de faible intensité sont autorisées », rappelant par la même que « l’hydratation régulière et systématique des élèves doit faire l’objet d’une vigilance particulière ». Ces mesures d’urgence surviennent alors que Météo-France a annoncé ce même jeudi que 25 départements étaient placés en vigilance orange canicule, et douze en vigilance rouge, et ce à compter du vendredi 17 juin. Les fortes chaleurs attendues ont atteint des records de précocité en France.

La façade Atlantique est principalement concernée par la vigilance rouge, plus haut palier du « plan national canicule ». Entrent d’ores et déjà...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles