Canicule : les Ehpad sont mieux armés face aux fortes chaleurs

©IStock

Près de 20 ans après la canicule mortelle de 2003, les Ehpad ont mis en place des solutions pour protéger leurs résidents. Les personnes les plus vulnérables restent les seniors isolés à leur domicile.

Arrosage des façades, eau colorée dans les verres, glaçons et ventilo… Les Ehpad, près de 20 ans après la canicule de 2003, sont désormais mieux armés pour protéger les résidents, alors qu’un épisode de fortes chaleurs est annoncé pour cette fin de semaine.

À lire également >> « Macron a de la chance de ne pas avoir fait de burn-out » : avec les résidentes d’un Ehpad

Des consignes ont été données et les services mobilisés: attention aux publics fragiles, instructions transmises aux gestionnaires d'établissements pour personnes dépendantes et dispositifs Orsec pour s'adapter à la chaque territoire, indique-t-on au ministère de la Santé et de la Prévention.

Des épisodes caniculaires de plus en plus réguliers

La canicule de l'été 2003, qui avait causé 19 000 décès, notamment chez les personnes âgées, a poussé la législation à s’améliorer. Les maisons de retraite médicalisées (Ehpad) ont désormais l'obligation d'avoir au moins un espace collectif climatisé, souvent la salle de restaurant. Elles ont aussi recours à des climatiseurs mobiles.

« Les Ehpad ont maintenant l’habitude de gérer ces épisodes de forte chaleur qui ont tendance à intervenir de plus en plus tôt dans l’année », déclare à l'AFP la Fehap, qui représente 1 350 Ehpad privés à but non lucratif. Accompagnement des résidents dans les lieux rafraîchis et attention du personnel à leur hydratation avec des évaluations fréquentes sont les bases du...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles