Publicité

Canicule: de nombreux records de chaleur battus en France ce mercredi, plus de 43°C dans le sud du pays

Des dizaines de records de chaleur ont été battus mercredi en France, où 19 départements du sud resteront en vigilance canicule rouge jeudi, une situation inhabituelle fin août, qui rend l'air difficilement respirable dans les villes, et accroît les risques pour les plus fragiles.

La vigilance orange est également maintenue dans 37 autres départements au sud d'une ligne de la Vendée à l'Alsace, a précisé Météo-France, en raison de cette vague de chaleur tardive avec des températures dépassant fréquemment les 40 degrés, notamment en Occitanie.

Des records historiques

Le site Météo-ciel recensait à 18 heures au moins 193 records locaux absolus ou mensuels. Des records absolus ont ainsi été battus mercredi, comme à Toulouse (42,4 degrés) ou Carcassonne (43,2). 30,4°C ont aussi été enregistrés à 1567 mètres d’altitude, à la station météo du Mont Aigoual, dans le Gard. Une première en 130 ans de mesures.

Et, avec 30,4 degrés dans la nuit de mardi à mercredi, Menton a enregistré un nouveau record national absolu de température minimale en France continentale.

Mardi avait été la journée la plus chaude jamais enregistrée en France après un 15 août. L'indicateur thermique national avait atteint 26,9 degrés.

Appel à la plus grande vigilance

Un "appel à la plus grande vigilance" est adressé aux soignants, avec "une attention toute particulière (aux) patients les plus fragiles", selon le ministère de la Santé.

Si jusqu'à mercredi matin, il n'y a pas eu "d'impact significatif" sur le recours aux soins, cela ne correspond "pas nécessairement à une absence d'impact de l'épisode caniculaire" qui "peut être retardé de quelques jours".

"Concernant la mortalité, cet impact ne peut être estimé qu'un mois après", selon le compte-rendu du Conseil des ministres.

Dans plusieurs départements, les événements publics ou sportifs ont été interdits en journée, des salles climatisées ouvertes par des mairies et la gratuité décidée pour les piscines.

Article original publié sur BFMTV.com