Canicule : comment peut-on mourir de chaud ?

·2 min de lecture

Depuis quelques jours, l’ouest du Canada et le nord-ouest des États-Unis sont touchés par un record de chaleur qui a fait des dizaines de morts. Comment une hausse subite de la température peut-elle devenir mortelle ? ELLE s’est penché sur ce phénomène inquiétant.

Ce mardi, la température a atteint les 49,5  °C à Lytton, un village canadien au nord-est de Vancouver. La Gendarmerie royale du Canada (GRC, police fédérale) et la police de Vancouver ont annoncé qu'au moins 134 personnes  – en majorité des personnes âgées – sont subitement décédées depuis vendredi dans la région de la métropole canadienne. Cette zone est victime d’un phénomène de « dôme de chaleur », de hautes pressions qui emprisonnent l’air chaud : la chaleur au sol est bloquée tandis que le soleil continue de faire monter la température. La chaleur se renforce alors par effet de serre.  

Dans le cas d’une température ambiante élevée, le stress thermique a plus de chances de se produire si une forte chaleur est combinée à l’absence de vent, à l’humidité et à une hydratation insuffisante. En cas de hausse très forte de la température, l’organisme a différentes façons de se protéger. Mais au-delà d’un certain degré de chaleur, les organes vitaux ne peuvent plus fonctionner correctement, le système de thermorégulation est brouillé et ses mécanismes de défense peuvent finir par entraîner la mort.  

Lire aussi >> Canicule : nos 8 conseils pour avoir (un peu) moins chaud

L’hypothalamus, notre thermostat interne

En cas de chaleur très forte, un réseau de récepteurs cutanés et musculaires transmet l’information à l’hypothalamus, une partie du cerveau qui joue le rôle de thermostat interne (il a...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles