Canicule : pourquoi les fortes chaleurs sont plus dangereuses pour les femmes

Royaume-Uni, France, Espagne... Une vague de chaleur suffoque de nombreux pays d'Europe. Si la question du réchauffement climatique se pose depuis des années, les questions relatives aux inégalités des sexes pendant les périodes caniculaires suscitent également quelques interrogations. On le sait, les personnes âgées ou présentant des comorbidités sont plus sensibles aux variations de températures, cependant, des études néerlandaises, relayées par le média britannique The Guardian, ont pointé du doigt un autre facteur qui soulève désormais la question du genre.

15%. Voici le taux de mortalité des femmes pendant les périodes caniculaires, une nouvelle pour le moins inquiétante. Pour arriver à ce constat, les scientifiques ont dans une étude publiée en 2018 dans la revue Springer Link, étudié les données sur la mortalité des personnes après des vagues de chaleur dans 68 articles publiés entre 2000 et 2016. Résultats ? Les chercheurs ont observé que les femmes étaient davantage en danger que les hommes et présentaient un taux de mortalité supérieur à 15%.

Mais ce n'est pas tout : une autre étude publiée en 2021 dans la revue National Library Medicine corrobore également ce résultat et apporte un peu plus de précisions. Il existerait plusieurs facteurs pouvant expliquer ce phénomène.

D'après les scientifiques néerlandais, les femmes âgées transpireraient beaucoup moins que les hommes : "Les personnes âgées transpirent deux fois moins que les jeunes et les femmes deux fois moins (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles