Canicule : le voyage en car vire au cauchemar pour des passagers

Ils étaient plusieurs Toulousains à décider de quitter la Ville rose, dimanche 20 août, en raison des températures extrêmement chaudes dans la région. Le temps d'une journée, quoi de mieux que d'aller au bord de la mer, à un peu plus de 150 kilomètres ? Mais tout ne s'est pas passé comme prévu, raconte Actu Toulouse. Des Toulousains, dont une femme et sa mère septuagénaire, décident de quitter Toulouse dimanche matin vers 7h. Elles avaient choisi la compagnie de transport Duclos Voyages grâce à une offre quasi imbattable : un aller-retour entre la Ville rose et Saint-Pierre-la-Mer pour seulement 22 €.

Lors du voyage aller, tout se déroule bien, les températures sont encore clémentes et les deux femmes passent la journée à la plage. Malgré quelques coups de soleil, l'air de la mer leur fait du bien. Mais au retour, tout va se gâter. Les voyageurs ont rendez-vous à 16h45 pour repartir. Première déconvenue : le car est quasiment plein. La septuagénaire et sa fille doivent s'installer au fond du bus et la température est déjà intenable, à tel point qu'elles doivent descendre le temps que l'autocar ne démarre. "Je ne pouvais plus tenir", avoue-t-elle auprès d'Actu Toulouse. Et le trajet vers Toulouse ne va pas s'améliorer.

Dans le bus, la température augmente, entre le monde et l'exposition au soleil. Selon les deux femmes, la température intérieure passe de 36 °C à 17h20, à 42 °C à 18h30. Dans un premier temps, la société Duclos a indiqué que ces allégations étaient fausses, bien que (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite